Qu’a changé le digital pour les professionnels de l’immobilier de montagne ?

L’exhaustivité de l’information pour commencer. En montagne, les biens sont très majoritairement diffus et quasiment tous différents. Mais le client, que le web a habitué à accéder à une information complète, veut en connaître le moindre détail, ce qui demande de pouvoir documenter chaque bien. Chez Cimalpes, nous gérons un parc de 500 chalets et appartements mais, sur notre site, tous disposent d’une description très fournie, pièce par pièce, de photos full screen professionnelles, de plans, d’un film et d’une visite virtuelle. Tout cela permet à l’internaute de se projeter et d’affiner son choix sans mauvaise surprise. C’est ensuite le service sur place qui fait la différence ! Et le web n’y fait rien…

La commercialisation aussi a évolué ?

Tout à fait. En quelques années, le parcours client s’est fortement numérisé : aujourd’hui, on commence un projet de vacances en surfant sur son smartphone, on procède à une réservation via un PC ou une tablette : il faut donc une vraie présence digitale avec du contenu qualitatif, complet et surtout parfaitement conforme à la réalité. On s’aperçoit aussi que le client est souvent dans un comportement de shopping : il passe beaucoup de temps à glaner de l’information avant de se décider, d’où l’importance d’être présent sur de nombreuses plateformes afin de multiplier les points de contact : les biens Cimalpes sont ainsi disponibles sur la plupart des grands réseaux de distribution comme Airbnb, Booking, Abritel ou Trip Advisor. Ainsi, l’internaute compare, compile, choisit avec discernement et sans risque.

Comment être performant sur le contenu ?

Chez Cimalpes, nous cherchons à faire converger expertise digitale avec expérience locale. Dans notre secteur, beaucoup de distributeurs sont éloignés des produits qu’ils commercialisent. Notre force, c’est d’être implanté au cœur des Alpes et de connaître parfaitement chacun des biens que nous référençons et des stations – Megève, Val d’Isère, Courchevel, Méribel, Saint-Martin de Belleville - où ils sont situés. Nous sommes ainsi en mesure de fournir des informations à la fois sourcées, complètes et utiles. À l’ère du digital, la crédibilité est un critère qui va de plus en plus faire la différence.

Benjamin Berger

Directeur Général de Cimalpes

Benjamin est le directeur général de Cimalpes. Il officie tant en location qu’en transaction et en management sur les stations de Courchevel, Méribel, Saint Martin de Belleville, Val d’Isère et Megève. Enfant du pays, il est expert de ces destinations dans lesquelles il a exercé tous les métiers de Cimalpes, à la fois sur le terrain, en back office, en accueil ou en marketing.